Vidéo-mapping et guérilla marketing : quels avantages pour votre communication ?

Article de blog

Vidéo mapping et guérilla marketing

Parfaite alliance entre la créativité et la technologie, le mapping vidéo consiste à créer des projections vidéo sur divers reliefs et surfaces en trois dimensions. 

 

Cette technologie permet aussi bien de créer des images à très grande échelle que d’imaginer des univers à 360°. Très appréciée dans l’événementiel, la projection vidéo est plébiscitée dans le secteur culturel, du fait de son fort potentiel créatif. Elle est également de plus en plus utilisée dans le secteur de la publicité.


Grâce au mapping vidéo, on impressionne le public et on le plonge au sein d’une expérience immersive qu’il n’est pas près d’oublier. C’est pourquoi projection vidéo et guérilla marketing font très bon ménage !

Qu’est-ce que le vidéo-mapping ou projection vidéo ?

Apparu dans les années 2000, ce procédé avant-gardiste consiste à projeter des animations visuelles et des vidéos sur des surfaces tridimensionnelles avec un ou plusieurs projecteurs. 

Aujourd’hui, on peut aussi parler de projection publicitaire lorsque l’on parle du mapping vidéo appliqué au marketing. 

En général, la projection vidéo se fait sur des bâtiments (très souvent des monuments) sur lesquels il est possible de jouer avec les aspérités architecturales présentes. 

Grâce à un panel de logiciels spécialisés, on crée des images et des vidéos à grande échelle qui s’adaptent parfaitement aux dimensions des lieux choisis. Il s’agit en effet de mapper l’objet à deux ou trois dimensions dans l’espace virtuel imitant l’environnement réel. 

De fait, cette méthode implique de créer des jeux d’illusion d’optique et des images susceptibles de fasciner et surprendre un public. 

Le mapping vidéo est très souvent utilisé lors de festivals d’arts numériques ou de festivals de sons et lumières comme la Fête des lumières de Lyon ou les illuminations estivales de Strasbourg.

Par ailleurs, on distingue plusieurs types de mapping 3D :

  • La projection sur objet (Campagne Porsche 911 Carrera 4S – 2012)
  • La projection architecturale (Promotion de l’exposition Le MoMA à Paris à la fondation Louis Vuitton – 2018) 
  • La projection dans le cadre de spectacles (Fêtes des Lumières de Lyon) 
  • La projection sur dôme ou en 360° (Pepsi Dome au festival Voodo Music – 2015)
  • La projection artistique (Festival IC.ON.IC à Amiens)
  • La projection interactive 

Quel que soit le type de projection, le vidéo-mapping suit une scénographie très précise selon le lieu auquel il doit être adapté. 

Vous l’aurez compris, il s’agit avant tout d’un art vivant, visible à grande échelle dans l’espace urbain. Aujourd’hui, le vidéo-mapping est plébiscité par les entreprises dans le cadre de projections publicitaires car il permet de créer de la valeur par l’expérience et par l’immersion.

Quels sont les avantages du mapping vidéo pour vos campagnes publicitaires ?

Il y a quelque chose de spectaculaire et de magique dans la projection vidéo, raison pour laquelle elle permet de créer un fort engouement lors d’un événement ou d’une campagne publicitaire.

En effet, le vidéo mapping tridimensionnel captive aisément le public et présente plusieurs avantages en termes de marketing immersif

  1. Sublimer un projet publicitaire d’envergure, en proposant un événement son et lumières original et à fort impact. 
  2. Inscrire un souvenir indélébile dans la mémoire des spectateurs.
  3. Couvrir une très grande surface urbaine (à l’image du guérilla marketing) pour bénéficier d’une visibilité à grande échelle
  4. Projeter la vidéo sur une très grande diversité de surfaces (voitures, objets, façades, statues, etc)
  5. Décupler l’impact de la campagne publicitaire : en effet, le vidéo mapping a un fort potentiel viral sur les réseaux sociaux notamment. 

Vous l’aurez peut-être remarqué, les bénéfices de la projection vidéo sont très similaires à ceux du guérilla marketing. 

En effet, ces deux méthodes permettent de diffuser un message impactant à une échelle massive dans un espace public à forte concentration. Dans le cadre du guérilla marketing on parle d’ailleurs de projection urbaine.

tapage-medias-marketing-viral-social-media-hashtag

Guérilla marketing et projection publicitaire : comment réaliser un mapping vidéo sauvage ?

Tout comme l’affichage sauvage, la projection sauvage dans l’espace urbain est une technique propre au street marketing ou au guérilla marketing. Voici donc comment réaliser un mapping vidéo dans les règles de l’art : 

  • Déterminer et étudier le lieu de projection


Avant toute chose, il convient d’étudier quels espaces ou objets urbains ont le plus de potentiel. Affluence, désirabilité, valeur historique, originalité… Voilà autant de facteurs qui devraient vous aider à faire le bon choix. 

Une fois la surface de diffusion sélectionnée, prenez toutes les mesures nécessaires et répertoriez les particularités de l’objet ou de l’édifice choisi (détails, courbes, matière, défauts).

Pensez également à prendre en photo la surface sur laquelle sera projetée la vidéo afin de pouvoir plus facilement la modéliser avec votre logiciel. 

Lors de cette étape, il s’agit surtout de poser les bases de la future scénographie et à l’intégration de la vidéo dans l’environnement urbain. 


  • Créer les animations vidéos


Une fois le lieu de projection repéré et étudié, il s’agit de créer le scénario du mapping sous la forme d’un storyboard. Une fois ce dernier validé, la modélisation et la création des premières images peuvent commencer !

Pour ce faire, quelques recommandations : 

  1. Créez des loops vidéos (des vidéos qui tournent en boucle) dans le cas où votre projection vise à créer une ambiance, une atmosphère particulière et n’accompagne pas un show ou une manifestation de rue.
  2. Choisissez avec soin les couleurs (le vidéoprojecteur ne diffuse pas la couleur noire) et pensez aux contrastes.
  3. Prêtez attention à la vitesse de vos animations (en effet, la projection paraît toujours plus rapide une fois diffusée sur la surface, d’où l’intérêt à la ralentir un peu lors de la création)
  4. Faites les choses en grand, car de nombreux détails disparaissent à la projection.

Enfin, l’idée est ici de créer un environnement graphique unique et mémorable. 


  • Faire des tests 


Dernière étape avant la diffusion officielle : la phase de test ! En effet, il est primordial de vérifier que votre dispositif fonctionne bien et que le rendu est optimal. Il serait dommage de ne pas obtenir l’effet escompté ! Par ailleurs, l’idée est également de vérifier la coordination entre image et son. 

Rassurez-vous, des modifications seront probablement à prévoir mais le résultat en vaudra l’investissement. 

Autrement, il est tout à fait possible de confier votre projet de video mapping sauvage à une agence spécialisée. 

Vous souhaitez créer une projection sauvage dans le cadre de vos opérations marketing ?

TAPAGE Médias réalise pour vous des opérations décalées et surprenantes en plein cœur des espaces urbains !

Articles récents

Allier graffiti et publicité : bonne ou mauvaise idée pour votre entreprise ?

Le green marketing : une tendance à intégrer à votre stratégie

Pourquoi adopter une stratégie pull and push pour votre marketing ?

Contactez-nous

Votre demande